Révision du PLU et secteur de la gare

220px-P_20180512_142510(1)

Adopté en force, quelques semaines avant les élections municipales de 2014, le nouveau Plan local d’urbanisme (PLU) de Thonon déploie aujourd’hui tous ses effets à la stupeur de nombre de nos concitoyens. Comme nous l’avions dénoncé en son temps, les nouvelles règles de constructibilité font la part belle aux spéculateurs fonciers et promoteurs nationaux. Si chacun s’accorde sur la nécessité de densifier les zones déjà urbanisées au plus près des pôles de transport, il n’en demeure pas moins que cette mue ne doit pas se faire au détriment de notre qualité de vie. L’avénement du RER Léman express en décembre 2019 constitue, de ce point de vue, un enjeu majeur, gage du meilleur comme du pire.

En effet, l‘augmentation de l’offre de logements ne saurait constituer l’unique réponse à l’accroissant de population (+12000 habitants à l’horizon 2050). Nous devons donc créer les conditions pour que l’emploi et les services évoluent en proportion sur notre territoire, à peine de devenir une cité dortoir comme le fût en son temps Annemasse.

Or ce que nous propose la municipalité est très en deçà de ce qu’imposerait notre statut de ville-centre. L’orientation d’aménagement et de programmation (OAP) du secteur de la gare en est une illustration préoccupante.

Découvrez en annexe notre contribution à l’enquête publique.

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires fermés