Réussir Thonon

Une place à reconquérir

Notre engagement trouve sa source dans un constat : Thonon n’occupe pas la place à laquelle elle peut prétendre. Bien que située au cœur d’un territoire exceptionnel de par la qualité de ses paysages et le dynamisme de son économie transfrontalière, Thonon n’a pas su se doter des moyens politiques et financiers d’un pôle régional de développement.

Au contraire, nous ne cessons depuis vingt ans d’accumuler les échecs. Dernier exemple en date : l’obligation dans laquelle s’est trouvé le Préfet de rattacher d’office Thonon (36000 habitants) à la Communauté de communes des Collines du Léman (11000 habitants). L’incapacité du maire sortant à fédérer autour d’un projet fort est donc clairement un frein à la construction de la grande agglomération sud-lémanique, dont nous avons besoin.

Conjuguer initiative et dialogue

Nous souhaitons rompre avec cette situation en conjuguant initiative et dialogue pour avancer et faire que Thonon redevienne un acteur de premier plan. En plus d’être un rempart à la crise économique, la construction du Grand Thonon est une nécessité pour maîtriser notre croissance démographique et un contrepoids salutaire vis à vis des autres pôles d’influence que sont Genève ou Annecy.

Si nous ne sortons pas des divisions permanentes, inutile d’espérer être soutenus dans la réalisation des grands projets que sont le désenclavement du Chablais, son équipement en infrastructures de très haut débit ou le développement d’un transport lacustre efficace. (Voir nos propositions)