La mobilité dans tous ses états

images

Le 13 juillet dernier s’achevait l’enquête publique sur le projet de liaison autoroutière concédée entre MACHILLY et THONON.

Malgré un retard important, cet équipement déclaré d’utilité publique s’inscrit pleinement dans le schéma de désenclavement multimodal du CHABLAIS et contribuera au rattrapage nécessaire dans l’aménagement de notre territoire, notoirement sous-équipé en infrastructures de transport au regard de ses dynamiques démographique et économique.

A terme, c’est tout l’arc sud-lémanique qui devra être relié en vue de l’ouvrir à l’Est, notamment sur la Suisse, l’Allemagne et l’Italie.

L’urbanisation contrainte entre lac et montagne n’a pas permis en effet un aménagement équilibré et cohérent, du fait notamment d’une offre ferroviaire inadaptée et de transports en commun insuffisants, avec pour conséquence des axes routiers saturés et une pollution augmentée.

De son côté, l’Agglomération nouvelle autour de Thonon se structure pour devenir « autorité organisatrice de la mobilité » et accompagner le développement des 25 communes qui la composent.

Objectif : améliorer l’offre de transport en commun, qu’il s’agisse du réseau de bus urbains thononais (BUT), du transport scolaire ou des lignes interurbaines ; la liaison entre Thonon et Genève devant être assurée au moyen d’un bus à haut niveau de service (BHNS) en complément du Léman Express appelé à desservir 45 gares françaises et suisses.

Pour ce faire, trois pôles d’échanges multimodaux sont prévus à THONON, PERRIGNIER et BONS.

Les liaisons lacustres ne sont pas en reste avec un conventionnement pour la mise en service de nouveaux bateaux d’une capacité accrue.

Ces projets intègrent évidemment des compensations significatives en matière agro-environnementale et un itinéraire cyclable le long du lac (Via Rhôna) viendra parfaire le dispositif et renforcer notre attrait touristique.

Gageons que Thonon saura prendre toute sa part dans ces projets, afin que l’urbanisation effrénée que nous avons connue ces dernières années ne se fasse plus au détriment de notre qualité de vie.

Commentaires fermés