ETG, entre morale et stratégie

Conseil municipal du 24 mars 2010 – Intervention de M. Arminjon –
Subvention à l’Evian Thonon Gaillard Football Club

Je m’étonne que la subvention accordée à l’ETG soit réduite de moitié et ce, en totale contradiction avec la convention d’objectif que vous avez régularisée avec les dirigeants du club. Comment expliquer en effet, qu’au moment même où le club est en passe d’atteindre son but, vous décidiez unilatéralement de lui retirer des moyens qui lui sont pourtant nécessaires ?

Ma parole est d’autant plus libre sur le sujet, que j’avais été le premier à attirer votre attention sur l’importance de ne pas engager des deniers publics sans être certain de la viabilité du projet et de la détermination de ses instigateurs. Or, voilà que la défaillance viendrait, non pas de nos partenaires, mais de votre propre fait.

Ceci est parfaitement inacceptable et constitue une faute morale. Comment en effet rester crédible à l’égard de nos associations, si nous leur montrons que nous sommes capables de les abandonner au milieu du gué ?!

Dès lors, de deux choses l’une : soit vous abondez au budget 2009/2010 du club, ainsi que le prévoyait la convention, et dans le respect de la parole donnée, soit celui-ci sera en droit de rechercher d’autres partenaires ; et nous aurons versé des subsides en pure perte, l’essentiel des retombées d’un tel projet restant à venir.

Je profite de l’occasion pour réitérer ma demande de vous voir engager, sans délai, auprès de vos collègues maires la concertation nécessaire à l’implantation d’un nouveau stade capable d’accueillir des clubs d’élite. Ce travail doit à mon sens se réaliser au sein du SIAC, chargé de l’aménagement du Chablais, tant la création d’un tel équipement peut s’avérer structurante pour notre territoire.

Là encore, en choisissant l’attentisme, vous commettez une erreur, que je qualifierai cette fois de stratégique. C’est pourquoi nous nous abstiendrons sur vos propositions de soutien aux associations.

Commentaires fermés