Entre duplicité et démagogie

Capture d’écran 2019-02-02 à 20.07.13

Le 30 janvier 2019, le Conseil municipal de Thonon était appelé à émettre un avis sur le projet de renouvellement et d’extension de la carrière située sur la commune du LYAUD.

Après avoir assuré son collègue du Lyaud de son soutien, le maire de Thonon n’a pas hésité à proposer de rendre un avis défavorable au prétexte que l’installation classée, pourtant ouverte depuis 30 ans, présenterait des risques pour la ressource en eau potable et que son intérêt économique ne serait pas établi.

Avis pour le moins surprenant, qui prenait l’exact contre-pied de celui émis, quelques mois plutôt, pour la carrière de Thonon… (Cf. délibérations des 30/09/15 et 26/06/16)

A l’époque, le maire de Thonon n’avait pas manqué de rappeler le contexte local, marqué par une forte demande en granulats, liée aux besoins des secteurs du bâtiment et des travaux publics.

En Chablais, près de 90% des gisements connus sont inexploitables du fait des orientations d’aménagement du SIAC (syndicat intercommunal d’aménagement du Chablais).

Or les études prospectives s’accordent à considérer que l’autosuffisance ne sera plus garantie à partir de 2020 avec les sites existants, dont seuls deux permettent un renouvellement avec extension.

La frénésie de construction qui sévit à Thonon joue évidemment pour beaucoup dans cette tendance, les collectivités publiques représentant plus de la moitié de la demande.

Autrement dit, si nous ne développons pas la production locale, le Chablais importera bientôt des granulats de l’AIN et d’ailleurs, avec les conséquences que l’on imagine en termes de trafic routier et de bilan carbone.

Pas à une contradiction près, le maire demandait également le transfert de l’installation de concassage de Vongy sur le site même du LYAUD afin, soi-disant, d’éviter les  déplacements qui pourraient l’être (sic).

Outre que la demande était hors sujet, s’agissant d’autoriser l’exploitation de la carrière, force est de constater que ce transfert aurait eu pour effet d’accroître les nuisances causées aux riverains du circuit de navettes, notamment ceux d’ALLINGES, de même que les risques pour la nappe phréatique que l’édile se proposait justement de protéger…

On le voit, démagogie et sens des responsabilités ne font pas toujours bon ménage et à vouloir contenter tout à la fois ses collègues maires du LYAUD et d’ALLINGES (opposé au projet), celui de Thonon en a perdu le cap de l’intérêt général.

Heureusement, l’action concertée des groupes d’opposition a permis de renverser la situation et le Conseil municipal a finalement rendu, à l’unanimité, un avis favorable à l’exploitation de la carrière du LYAUD, assorti de réserves tendant au renforcement de la surveillance de la nappe phréatique et à la délocalisation de l’activité de concassage vers un site plus approprié.

Espérons que ce choix en annoncera d’autres, comme par exemple celui de déplacer une autre installation de Vongy, celle-ci de recyclage de matériaux inertes, pour laquelle nous avions été les seuls à émettre des réserves en 2014. (Cf. notre intervention lors de l’enquête publique)

Commentaires fermés